1.150 mètres de haies plantés au bord des routes départementales

Publié le 19/11/2020
Mis à jour le 19/11/2020
Routes
Vue 355 fois

Tout au long de cette semaine, les agents de différents Centres Routiers Départementaux (CRD) s'affairent à planter des haies aux abords des routes marnaises.


Cette année, les plantations ont lieu sur douze secteurs : Anthenay (RD23), Vertus, Villevenard, Montmirail, Fère-Champenoise (RD9 et RD43), Compertrix (giratoire de la RD977 et entrée d'agglomération), Saint-Germain-la-Ville (giratoire de la RD280), Poix (RD994), Trois-Fontaines-l'Abbaye (RD16) et Witry-lès-Reims (RD151).


C'est ce lundi 16 novembre dans la matinée que les agents se sont rendus au Centre Routier Départemental de Suippes, qui réceptionne les stocks, pour récupérer les plants des secteurs dont ils ont la charge.

Ce ne sont pas moins de 2.000 plants, 1.300 protections pour les lapins et 2.400 tuteurs qui ont été distribués pour l'ensemble des projets. Cela représente environ 1.150 mètres linéaires de plantation sur tout le territoire pour un budget global de 17.930 euros TTC (préparation des sols, paillage et achat des fournitures).


"Après avoir défini les schémas de plantation en fonction des objectifs avec les CRD, l'entreprise Pépinières de Quatre-Champs est venue préparer les sols au mois d'octobre", explique Fanny Berthellemy, chargée de mission au service du développement territorial et de l'environnement, qui pilote les projets de plantation. "Selon la règlementation en vigueur, l'entreprise a décapé la végétation sans utiliser de produits phytosanitaires et posé, avec l'aide des agents des centres routiers, des bâches de type Hortaflex biodégradables. Les végétaux sont ensuite plantés en novembre."

 

Les plants sont issus d'essences forestières locales qui s'adaptent très bien à nos types de sol. On retrouve notamment de la viorne obier et lantane, du cornouiller sanguin et mâle, du troène des bois, du camérisier à balais, du fusain d'Europe, du noisetier, de l'érable champêtre, du cytise et du cerisier Sainte-Lucie.

 

Renforcer la sécurité routière

 

Le premier objectif de ces plantations est de veiller à la sécurité des automobilistes qui empruntent nos routes départementales. Les haies et buissonnants participent en effet au maintien des talus, à la préservation du domaine routier et à l'amélioration de la visibilité de la route. Ces végétaux réduisent également de manière considérable les impacts en cas de sortie de route et limitent la formation des congères en hiver.

 

Préserver la biodiversité

 

Le second objectif est écologique et environnemental. Les haies contribuant à favoriser la biodiversité locale. "Elles permettent la création d'espaces verts essentiels pour la préservation des espèces et la mise en place de corridors écologiques", précise Fanny Berthellemy. Les mélanges fleuris, les baies sur les branches attirent aussi les petits oiseaux et les insectes pollinisateurs, comme les abeilles. Indispensables à la pollinisation des fleurs, elles constituent un maillon primordial de la chaîne qui contribue à maintenir l'équilibre des écosystèmes locaux.

 

RD994 : des haies pour mieux appréhender le virage

 

Avec 265 plants au total, les agents du CRD de Courtisols mènent deux projets de front cette semaine : l'aménagement d'un rond-point sur la RD280 à la sortie de Saint-Germain-la-Ville et la mise en profil de l'extérieur d'un virage le long de la RD994 sur le secteur de Poix.

 

"L'objectif de ce dernier est de créer du volume pour habiller le virage, et le rendre ainsi plus visible, surtout dans la partie haute de la montée", indique Willy Schoonbaert, chef du CRD de Courtisols.

 

 

Ces buissonnants bas et touffus, qui vont tenir plusieurs années, sont plantés sur une seule ligne par Serge Dupuy, Mohamed Medjahed et Régis Morlet, trois agents du centre routier. "En plus de la présence des panneaux de signalisation à cet endroit, cela va davantage sécuriser le virage en captant le regard des automobilistes", expliquent-ils.

Pourquoi planter en automne ?
Quand on lui pose la question, Willy Schoonbaert, sourire en coin, prononce ce vieux dicton bien connu des jardiniers : "Parce qu'à la Sainte-Catherine, tout bois prend racine !" Effectivement, novembre est le mois idéal pour s'occuper des plantations (arbres à racines nues, arbustes, buissonnants...), qui vont s'épanouir durant l'hiver sans aucun problème. "Auparavant, nous effectuions aussi des plantations au printemps, mais nous nous sommes rendus compte que la reprise des plants était plus difficile en raison des périodes de sécheresse fréquentes au cours de l'été ces dernières années", termine le chef du centre routier.

Contact