Les vœux 2020 du président du Département

Publié le 06/01/2020
Mis à jour le 15/01/2020
Institution
Vue 926 fois

Mercredi 8 janvier, au Capitole de Châlons-en-Champagne, le président du Département, Christian Bruyen, et le préfet de la Marne, Denis Conus, ont présenté leurs vœux 2020 à l’ensemble des corps constitués, réaffirmant ainsi leur volonté de travail en commun.

 

Dans la poursuite des efforts entrepris les années précédentes, le Département s'engage en 2020 à lutter contre les fractures sociales et territoriales ainsi qu’à garantir des services de proximité de qualité à tous les Marnais et Marnaises.

 

 

Priorité à l’insertion professionnelle et à l’inclusion de tous les publics

 

L’insertion professionnelle représente un enjeu majeur pour notre collectivité. La plateforme internet actif51.fr témoigne ainsi de l’évolution importante de la politique d’insertion du Département. Neuf mois après son lancement, la plateforme a en effet déjà permis 200 reprises d’emploi.

En 2019, notre département a par ailleurs été labellisé « Territoire 100 % inclusif ». Cinquante actions ont donc été ciblées dans des domaines variés comme l’accès aux soins, l’emploi, la petite enfance, la scolarité, le sport, le logement… afin d’améliorer l’inclusion des personnes en situation de handicap dans tous les aspects de la vie quotidienne.


Le cap pour 2020

 

En 2020, le Département de la Marne poursuivra ses efforts de maîtrise des dépenses de fonctionnement tout en maintenant une politique d’investissement soutenue (à hauteur de 88 millions d’euros) pour le territoire. En termes d’imposition, aucune hausse d’impôt n’est prévue au cours de cette année.

 

Les priorités 2020 seront de maintenir les efforts engagés dans les collèges, sur les routes et au SDIS (Service départemental d’incendie et de secours).

 

Ainsi, le plan de rénovation et d’aménagement se poursuivra dans nos 47 collèges pour le bien-être des 21.600 collégiens et des personnels de l’Éducation nationale. De plus, un schéma d’équipement numérique sera mis en œuvre, représentant un investissement de 6,7 millions d’euros sur trois ans pour la collectivité.

Quant à la protection des biens et personnes, une attention particulière sera accordée au SDIS jusqu’en 2023. En effet, 10 millions d’euros sont consacrés à l’extension du SDIS à Fagnières. Une augmentation de 25 % de la subvention de fonctionnement a également été décidée.

Concernant le réseau routier départemental, l’entretien et la rénovation des 4.200 km de routes se poursuivront avec notamment la construction, dès le printemps, d’un ouvrage d’art qui permettra une voie de déviation à Champfleury pour un budget de 4 millions d’euros.

 

Retour au 90 km/h : pourquoi la Marne dit non !
Seize mois après la mise en œuvre du 80 km/h, la loi offre la possibilité aux présidents de Départements et aux maires de relever à 90 km/h la vitesse sur certaines sections de routes actuellement limitées à 80 km/h. Néanmoins, au regard des contraintes complexes imposées par l’État, du coût trop élevé des investissements, et de la responsabilité de la collectivité engagée auprès des assureurs en cas d’accident : le Département a fait le choix de ne pas revenir au 90 km/h.