Vert-Toulon : les fouilles archéologiques se poursuivent

Publié le 31/07/2020
Mis à jour le 10/08/2020
Patrimoine
Vue 1116 fois

Pour la 8ème année consécutive, Rémi Martineau, chercheur au CNRS (Centre national de recherche scientifique) de Dijon, et son équipe poursuivent cet été des fouilles archéologiques au lieu-dit La Crayère, situé à Vert-Toulon aux abords des marais de Saint-Gond, secteur riche en vestiges néolithiques.

 

Un site néolithique unique en Europe

 

Ce site est exceptionnel de par la proximité des minières (puits servant à l’extraction du silex) et des hypogées (sépultures collectives en sous-sol) creusées dans la craie. Ces structures souterraines sont spécifiques au sud-ouest marnais. "Le site de Vert-Toulon est unique en Europe", explique Frank Lesjean, attaché culturel au Département de la Marne. "Ces traces attestent du début de la sédentarisation humaine sur notre territoire et témoignent notamment de la protection vouée aux morts."

 

Au fil des fouilles, les archéologues déterrent de véritables trésors : cendres, fossiles, fragments de corne de cerf servant à creuser, silex taillé, fragments de poteries… Ces outils sont datés entre 4300 et 3000 avant J.-C. "Les marais de Saint-Gond offraient toutes les conditions nécessaires à une sédentarisation progressive (l’eau des marais, l’argile, la faune aquatique et de surface, le silex, le bois et toutes les variétés de végétaux aujourd’hui disparues). Ces éléments conditionnaient sur place différentes activités et favorisaient l’émergence d’une société à l’état embryonnaire", ajoute Frank Lesjean.

 

L’objectif des archéologues est d’améliorer les connaissances de l’organisation de cette société sur le territoire marnais à la fin de la préhistoire.

 

Des vestiges bientôt accessibles au public

 

Les fouilles sont soutenues en partie par le Département de la Marne depuis plusieurs années et, à l’initiative de la communauté d’agglomération d’Épernay, Coteaux et Plaine de Champagne, le site de La Crayère va prochainement faire l’objet d’un équipement garantissant sa préservation et permettant une accessibilité au public.

 

En lien avec le musée municipal d'Epernay, un parcours pédagogique et touristique axé sur le patrimoine de la période néolithique des marais de Saint-Gond est en cours de réflexion.

Contact