Axe 1 : Améliorer la qualité de vie

Mis à jour le 04/05/2016

Chaque collectivité territoriale possède des compétences qui lui sont propres. Ainsi, chacune intervient dans la construction du cadre de vie et son amélioration. Lancer une réflexion commune sur la qualité de vie des Marnais c'est avant tout partager un diagnostic global et déterminer les évolutions nécessaires. "Marne 2025" est l'occasion d'harmoniser progressivement les actions dans tous les domaines de la vie quotidienne. 

 

L'accueil de la petite enfance

Si, dans la Marne, le nombre de places, tous modes de garde confondus, est supérieur à la demande, il est néanmoins nécessaire de diversifier les formes d'accueil du jeune enfant pour répondre aux attentes des parents. Crèche collective, assistante maternelle, micro-crèche, il est  important d'offrir aux parents le choix de garde qui leur correspond, certes en quantité, mais aussi en qualité. 

 

La scolarité

La Marne a été l'un des pionniers en ce qui concerne les regroupements scolaires. Cela a notamment permis d'offrir aux élèves un enseignement moderne et performant. Continuer en ce sens est une priorité tout en prenant soin d'adapter les établissements à l'évolution démographique des territoires et d'y développer la mixité sociale). Le numérique à l'école doit également être un outil au service de la performance. Au-delà des actions déjà engagées avec la mise en place des ENT, il s'agit aujourd'hui d'imaginer les applications pédagogiques bénéfiques à la réussite des  élèves. 

 

Le logement

La question du logement touche toute la population et soulève de nombreuses interrogations. Vétusté ? Insuffisance ? Adaptation au vieillissement et au handicap ? Autant de réponses à apporter pour satisfaire au mieux les Marnais déjà installés et faciliter l'accueil de nouveaux arrivants. 

 

La santé

Comme bien d'autres départements, La Marne connaît des difficultés pour maintenir les professionnels de santé aussi bien en zones rurales qu'urbaines. Il importe donc de travailler au maillage sanitaire du territoire pour garantir une couverture  de la totalité du département en développant, notamment, des maisons de santé pluridisciplinaires. Il est indispensable également de capitaliser sur la présence du CHU à Reims en soutenant la construction du pôle santé de l'Université. 

 

Handicap et personnes âgées

Au coeur des compétences du Département, l'intégration des personnes handicapées et l'adaptation au vieillissement de la population mobilisent aussi de nombreux partenaires. Enjeu majeur à l'avenir, ces missions nécessitent une large concertation avec les villes, les associations, l'Etat et la Sécurité Sociale pour créer une synergie et une dynamique d'innovation. Une dynamique déjà engagée avec l'adhésion du département au gérontopôle de l'Est ou avec le projet "Trajectoire" porté par l'ARS (Agence Régionale de Santé) sur la gestion des listes d'attentes en établissements.

 

La culture

La Marne est un territoire de culture. Elle dispose d'une offre large et riche en nombre et en qualité pour toucher tous les publics. Musées, opéra, scènes nationales, centre dramatique, scènes de spectacle et de musique actuelle font le bonheur des habitants y compris en milieu rural. Il convient de mettre en valeur ces richesses, de les faire connaître et de favoriser les connexions entre les diverses propsoitions culturelles. La création d'un "pass-culture" Marne est l'une des réponses possibles. 

 

Les loisirs et le sport

Composante indispensable de l'attractivité d'un territoire, dans la Marne, l'offre sportive et de loisirs est conséquente. Mais malgré un taux d'équipement supérieur à la moyenne nationale, force est de constater des disparités selon les disciplines et les territoires. Au-delà de la création d'équipements, l’encouragement à la pratique sportive passe par des politiques publiques coordonnées qui satisfassent les habitants.

 

La mobilité

La concertation doit servir à élaborer un service adapté aux besoins des Marnais en perfectionnant le réseau déjà en place. Favoriser les dessertes ferroviaires avec les pôles parisien et strasbourgeois et fluidifier le trafic routier sur le triangle Reims-Châlons-Epernay constituent des enjeux fondamentaux.