Famille d’accueil

Mis à jour le 01/06/2017
Vous êtes disponible et motivé par l'accompagnement éducatif d'un enfant ? Choisissez un métier qui a du cœur, devenez assistant familial.
Vous serez ainsi, avec l'ensemble de votre foyer, une famille d'accueil pour des enfants qui dans le cadre de la protection de l'enfance, ne peuvent demeurer dans leur propre famille.
 

Famille d’accueil : quel est le rôle de l’assistant familial ?

L'assistant familial s'engage à offrir un cadre éducatif, familial et relationnel sécurisant aux enfants qui lui sont confiés. Âgés de 0 à 21 ans, ces enfants sont accueillis dans le cadre de la protection de l'enfance, quand leur maintien à domicile n’est pas possible. Le placement est d’une durée variable, le temps que les familles soient à nouveau en mesure de les prendre en charge.
L'assistant familial veille dans l’intervalle à la santé, à la scolarité et aux loisirs des enfants avec le soutien d'une équipe pluridisciplinaire : assistants sociaux, éducateurs spécialisés et psychologues.
Les liens entre l'enfant et ses parents sont toujours favorisés durant la période d'accueil. Le retour au foyer reste l’objectif lorsque cela est possible. 
 

Comment devenir famille d’accueil ?

Pour accueillir un ou des enfants au sein de votre foyer, vous devez dans un premier temps faire une demande d'agrément d’assistant familial auprès du service d’aide sociale à l’enfance du Département. Cette demande engage toute votre famille.
Après étude de votre dossier, si vous remplissez les conditions requises, l'agrément vous sera délivré par le Président du Conseil départemental.
 

Assistant familial : un métier reconnu

L'assistant familial est un professionnel reconnu de la protection de l'enfance. Il bénéficie d'une formation qualifiante de 300 heures validée par un diplôme d'état. 
Devenir Assistant familial, c'est : 
  • un contrat de travail à durée indéterminé
  • une rémunération mensuelle nette d'environ 900 € pour un enfant en accueil continu
  • des indemnités pour les frais d'entretien
  • un droit à congés annuels de 35 jours
Notez que des avantages fiscaux spécifiques sont accordés à cette profession.