Quelles sont les aides à l'hébergement en EHPAD ?

Mis à jour le 27/04/2017
Grand âge
Vue 283 fois

Réponse :

Il existe 2 sortes d’aides pour le financement du coût de l’hébergement, les aides classiques au logement et l’aide sociale à l’hébergement :

 

Les aides au logement :

Il existe deux aides au logement pour les personnes âgées : l’APL (aide personnalisée au logement) et l’AL (allocation au logement). Ces deux aides ne sont pas cumulables.

  • Si l’EHPAD a signé une convention avec le Préfet, vous êtes éligible à l’APL. Le montant de l’aide est calculé selon vos ressources, le coût de l’hébergement et le lieu où se situe l’établissement.
  • Si l’EHPAD n’est pas conventionnée, l’AL est versée.
  •  

Pour percevoir l’une de ces aides, vous devez en faire la demande auprès de la CAF ou de la MSA. L’aide peut être directement versée à l’établissement, réduisant alors le montant facturé au résidant. À savoir : à loyers et revenus égaux, le montant de l'APL sera supérieur au montant de l’AL.

 

L’Aide sociale à l’hébergement :

Cette aide versée par le Département finance tout le coût de l’accueil que les ressources du résident et de ses obligées alimentaires, ne peuvent pas couvrir. Tous les établissements ne sont pas éligibles à cette aide, c’est pourquoi il faut distinguer 3 types d’établissements :

  • L’établissement noté comme habilité à l’aide sociale a reçu l’habilitation du Département pour accueillir les bénéficiaires de l’aide sociale. Les personnes hébergées ne disposant pas des ressources financières nécessaires peuvent, sous certaines conditions, voir leurs frais d’hébergement pris en charge par le Département.
  • L’établissement partiellement habilité à l’aide sociale s’engage à accueillir des bénéficiaires de l’aide sociale pour une partie de sa capacité d’accueil. Dans ce cas, le Département peut couvrir les frais d’hébergement des résidents ne disposant pas des ressources suffisantes dans la limite de ce nombre de place.
  • Dans un établissement non habilité à l’aide sociale, les frais d’hébergement sont entièrement à la charge du résident et/ou de ses proches.