Signalement

Mis à jour le 15/12/2017

Enfant en danger : un dépistage précoce pour agir vite

La Cellule de recueil des informations préoccupantes du Département (CRIP 51) centralise les informations préoccupantes concernant les mineurs en danger ou risquant de l’être.
Signaler une situation, c’est protéger un enfant d’une maltraitance physique ou morale continue, c’est aussi éviter de séparer une famille où l’on peut encore intervenir à titre préventif. 
Les professionnels de la circonscription de la solidarité départementale évaluent chaque situation signalée.
 
La réponse apportée est différente selon que l’enfant est dans une situation à risque ou victime de maltraitance avérée. Des mesures éducatives préventives (accompagnement social, aides financières, médiation familiale…) sont organisées, soit avec l’accord des parents, soit sur injonction de justice.
 
Dans les cas de carences graves ou de maltraitance, le juge peut choisir d’éloigner l’enfant de sa famille et le confier au service de l’Aide sociale à l’enfance pour assurer sa protection.
 

Placement des enfants : l’accueil familial privilégié

Les enfants pris en charge par le Département séjournent au Foyer départemental de l’enfance, dans l’une des Maisons d’enfants à caractère social (MECS) ou dans une famille d’accueil.
Cette dernière solution est envisagée en priorité.
Le Département recrute et rémunère plus de 400 assistants familiaux qui accueillent à demeure les enfants éloignés de leur famille.
A côté de cette prise en charge, un accompagnement social est conduit pour maintenir et restaurer le lien parents-enfant afin de permettre, autant que possible, le retour de l’enfant dans sa famille.